Le bois en granulés a donné lieu à l'automatisation (vis sans fin)

Une chaudière bois avec quelques atouts

Le chauffage au bois accroche aussi une clientèle difficile: avec la chaudière à granulés bois ou pellets, son automatisme et autonomie, égale la facilité d'utilisation d'un chauffage à gaz (ce qui se prête autant à un particulier qu'au collectif et tertiaire [ce dernier pourra cependant se tourner vers d'autres combustibles bois et chaudières]).

L'idée est qu'après s'être occupé du bâti et de son isolation, l'on puisse passer à une solution renouvelable pour se chauffer. Le bois est une énergie durable particulièrement intéressante en région forestière, et la chaudière à granulés dispose d'un bon rendement thermique.

Fonctionnement d'une chaudière à granulés

L'approvisionnement en granulés du réservoir arrière de la chaudière (admet un remplissage manuel) peut se faire soit par transfert pneumatique (aspiration) soit mécanique (une vis sans fin, exactement une vis d'Archimède). Les granulés en sont extraits par une courte "vis sans fin" jusqu'au brûleur.

La régulation de température s'exécute par le cadencement de l'alimentation de granulés et par l'admission d'air (une réserve tampon de chaleur est de facto inutile). On le doit au pilotage électronique des événements de chauffe, des informations sont fournis au régulateur par des capteurs thermiques (températures sur la vis d'alimentation, températures des fumées... pour le fonctionnement de la chaudière ou la sécurité) et par une sonde "Lambda" (quand la marque le propose).
La courbe de chauffe se paramètre avec le point fixe, se rapportant à la température de départ, et avec la pente de courbe; un réglage se fait à la mise en route mais son ajustement aux caractéristiques thermiques du local (déperdition ou qualité, sources émettrices) a besoin des relevés de la sonde extérieure, et peut demander un tâtonnement sur l'année.

Les gaz de combustion, diffusés dans l'échangeur thermique (air/eau), chauffent les canalisations où circule l'eau qui sera acheminée aux circuits et émetteurs de chaleur (planché, radiateurs), éventuellement au ballon d'eau chaude sanitaire. Les échangeurs verticaux semblent être moins sujets aux dépôts défluents, mais leur nettoyage est le plus souvent maintenant automatisé et sans interventions directes (il en est de même pour la grille du brûleur et éléments internes à la chaudière).

L'on retrouve sous le foyer l'emplacement du tiroir de vidange des cendres (en faibles quantités grâce à la qualité de la combustion), dont le contenu, reste à évacuer une fois par mois.

Chaudières et puissances

Une palette de chaudières aux puissances de 8 kW à 224 kW permet aux particuliers tant qu'aux collectifs (et entreprises) de s'équiper d'une chaudière à granulés. Un aperçu servant de précédent dans le Jura, d'une maison rénovée (145m2 de surface), avec une chaudière pellet de 25 kW pour son chauffage, n'est qu'un exemple contextuel parmi d'autres, mais un particulier se fixera sur une 8 kW < puissance < 50 kW. Sachant que la température souhaitée, l'inertie du bâtiment, son isolation et le rendement de la chaudière à son utilisation, seront prises en compte.
Un surdimensionnement entraînera immanquablement des pertes de rendement.

Son dimensionnement

Un point important sur l'investissement et le rendement est le dimensionnement de la chaudière à granulés. En effet un surdimensionnement est un surcoût à l'achat de la chaudière ainsi qu'au cours de son fonctionnement, en prolongeant les fréquences de marche à bas régime (perte de rendement, manque d'optimisation), en appelant à la faible capacité de modulation d'une chaudière à granulés et provoquant donc inopportunément son allumage / arrêt (consommation électrique, usure précoce).

Son dimensionnement tiendra sur les seuils minimum de température hivernale, du volume et des déperditions des pièces à chauffer (établissement d'un bilan thermique).
Le bilan thermique d'un bureau d'étude n'a pas d'équivalent en qualité de service, et calcule jusqu'aux apports de chaleur de votre parc informatique. Des coefficients appliqués à l'état de la maison ne garantissent pas une approche si personnalisée que celui-ci.

Le granulé de bois ou pellet

C'est partiellement aux caractéristiques du granulé que la chaudière doit un fort rendement.
Les granulés sont recueillis à partir de sciures de bois ou de multiples produits agricoles, sous compression cylindrique d'un maillage de 6 à 10mm de diamètre pour une longueur de 10 à 50mm. L'effet d'échauffement de la presse dispense d'un lien (colle).
Le 8% < taux d'humidité < 10% et la forte densité du granulés bois accordent un pouvoir calorifique de 4800 kWh/t.

À ce que nous voyons: 5 certifications réunissent les qualités requises aux granulés pellets (sur l'hygrométrie, la granulométrie, le résidu de cendres...) et une structuration de la distribution couvrant progressivement la superficie du territoire, 200km devrait être une distance maximum à concéder à sa livraison.
D'un avis unanime le bois est un produit local, étendre un réseau de distribution de granulés, est un pari entre des sources d'approvisionnement assurées par les déchets de la filière bois (dont le recyclage) et la concurrence du papier (bois de trituration) et des panneaux agglomérés. En maintenir durablement la production sera le dénouement d'une concertation conviant les industriels à la nouveauté.

Le stockage des granulés

L'emplacement de la réserve peut se trouver dans une pièce de la maison, avec des pans inclinés, s'aménager dans une cave, à l'étage (transfère gravitaire), être un réservoir de toile (étanche à l'humidité et à la poussière), un silo enterré ou de plein pieds à l'extérieur... Une configuration de la réserve jouxtant à la chaudière à granulés est à préférer (économie) mais son exécution ne va pas de soi.

La densité des granulés nécessite un stockage moins volumineux que des bûches pour un pouvoir de chauffe identique, bien entendu le projet a commencé par un bilan/diagnostic thermique de la maison qui le dimensionnera et annoncera les besoins de granulés pour l'année ainsi que son volume de stockage. Recherchez l'autonomie du stockage à l'année (une seule livraison).

Conservez un accès libre au stockage pour la livraison, une distance de 25-30 m sont des max entre le stockage et un camion citerne.

Vis d'alimentation ou aspiration

Le type d'alimentation et son stockage est en rapport avec le bâti devant lequel l'on est en présence, l'existence d'un local de chaudière ou non. Des granulés stockés à l'écart de la chaudière ou pénalisés d'un obstacle tel un couloir plaide à l'aspiration sous vide (tuyau jusqu'à 20 m et une hauteur limitée à un étage).

Les inconvénients de la chaudière

Toujours, toujours s'assurer, s'inquiéter de l'origine du bois des granulés achetés aux fournisseurs, de leurs qualités, des labels présentés. Un conditionnement en sachet et le transport pèsent sur leur bilan. Bien que l'on puisse prétendre étendre sa production sur une ressource viable, les granulés valorisent les sous-produits de l'industrie (dont le gisement est limité).